Quels sont les conseils et astuces pour obtenir un prêt immobilier ?

Dernière mise à jour : 16 nov.

Nouvelle remontée des taux.

En ce début de novembre, la tendance se

poursuit : les taux des crédits immobiliers continuent d'augmenter, ce sur toutes les

durées.

On s'y attendait malheureusement : alors que l'OAT 10 ans (Obligation assimilable du Trésor) a fluctué entre 2,40 et 3,02% au long du mois d'octobre, les banques ont répercuté cette hausse sur leurs taux de crédit. Si le taux d'usure (le taux maximal auquel une banque ne peut prêter) a permis d'éviter une hausse peutêtre

encore plus forte, de nombreux candidats à l'accession à la propriété continuent de voir

leurs projets refusés. Désormais, sur 20 ans, les taux moyens s'établissent en moyenne à 2,30% ; sur 25 ans,

c'est près de 2,50% qui sont proposés aux emprunteurs.

La fin d'année risque de voir encore de nouvelles hausses de taux, rapprochant

toujours plus les barèmes bancaires du taux de l'usure. Le recours à un courtier pour faire jouer

la concurrence et l'optimisation de l'assurance de prêt sont 2 leviers indispensables pour

augmenter les chances de voir aboutir son projet immobilier.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d’un

particulier, avant l’obtention d’un ou plusieurs prêts d’argent.


Les étapes préalables à la construction ne doivent pas être

négligées, elles sont primordiales pour la bonne réalisation du

votre projet.

1. Définir son budget : évaluer votre enveloppe financière en détaillant le montant de l’apport personnel, les revenus nets et les aides possibles (prêt à taux zéro, prêt à l’accession

sociale...) vous permettra de déterminer votre capacité d’emprunt. Votre courtier va vous aider dans ces premières démarches.

2. Trouver son terrain : Ciblez les recherches sur la zone géographique choisie. Différents interlocuteurs peuvent vous aider : agences immobilières, notaires, constructeurs. Il est indispensable de s’assurer de la qualité du terrain, de son environnement et du sous-sol. Consultez les plans du cadastre, si le moindre doute persiste, réalisez une étude de sol. La mairie devra également vous informer de la viabilité du terrain et vous délivrer un certificat d’urbanisme.

3. Les plans de la maison : Commencez par détailler point par point les éléments que vous souhaitez retrouver dans votre maison, le nombre et la disposition des pièces, l’orientation, les espaces de rangement, le type de chauffage etc... Le constructeur ou l’architecte mettront en forme vos désirs tout en respectant votre budget.

A ce stade vous avez défini clairement le cadre de votre projet, il peut à présent être formalisé avec la signature de l'offre de prêt.

4. La signature de l’offre de prêt : vous vous engagez sur une longue durée, aussi il est important d’étudier dans le détail les offres de financement de plusieurs banques et de veiller à bien prévoir l’ensemble des frais inhérents à la construction pour ne pas avoir de mauvaise surprise. Les conseils de votre courtier seront indispensables !

5. La signature notaire : elle reprend les détails des caractéristiques du terrain acheté et les informations relatives au financement et aux garanties.

6. Le dépôt du permis de construire : déposé en mairie, avec un délai d’instruction de 2 mois, il est impératif d’attendre sa validation avant d’entamer la construction.

7. Les démarches de viabilisait : pour l’eau, pour l’électricité et éventuellement gaz.

A présent la construction peut démarrer pour une durée moyenne de 10/12 mois !

8. Le gros oeuvre : Le gros oeuvre consiste en la construction de l’ossature de la maison, tout ce qui a concours à la solidité et à la stabilité de l’édifice (fondations / terrassement /assainissement / soubassement / plancher / dalle / élévation des murs / charpente / toiture et huisseries).

9. Le second oeuvre : ne participe pas à la structure porteuse de l’ouvrage, mais rend la maison habitable (isolation / étanchéité / cloisons intérieures / plomberie / électricité /chauffage).

10. Les finitions : Revêtements de sol / peinture / tapisserie etc.


La coordination des artisans est un élément clé pour que les étapes s’enchainent au mieux tout au long du chantier. Visitez régulièrement le chantier afin de vous assurer de la

conformité des travaux réalisés.

⬇️ Cliquez dessous pour plus d'information ⬇️


Nouvelle remontée des taux
.
Download • 1.85MB

24 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Thanks! Message sent.

Des solutions sur mesure pour vos besoins 

Contactez nous

Envoyez-nous votre demande d’information.

Nous nous engageons à vous répondre dans les meilleurs délais.