top of page

Nouveau taux d’usure au 1er février : une bonne nouvelle pour les emprunteurs ?

Rappel de ce qu’est le “taux d’usure” :

Le taux d’usure correspond au taux maximum légal auquel les établissements bancaires sont autorisés à prêter. Le taux d’usure inclut les frais bancaires et l’assurance de prêt. En revanche, il n’inclut pas les frais d’agent immobilier, frais de notaire, de courtier. Le taux est révisé trimestriellement par la Banque de France.

Il existe plusieurs taux d’usure. Le taux d’usure communément évoqué dans les médias fait référence aux prêts “> 20 ans”.


Fonction du taux d’usure:

La fixation d'un taux d'usure permet de protéger les emprunteurs contre des taux excessifs qui lui seraient proposés par les établissements bancaires. Des taux d'intérêt trop élevés pourraient placer l'emprunteur dans une situation financière difficile, et à plus grande échelle, déstabiliser l'économie au sens large.

Comparée au reste de l’Europe, l’offre de crédits en France est la plus abondante, la moins chère et la plus sûre.



Ce qui change :

Du 1er février au 30 juillet 2023, la révision du taux d’usure passe de trimestriel à mensuel. Cette mesure doit permettre de lisser les fluctuations afin de limter le caractère bloquant pour les banques / emprunteurs.


Fixé précédemment à 3,57% pour les crédits de 20 ans ou plus sur premier trimestre 2023, le taux d’usure a été porté à 3,79% pour le mois de février.


Source : Banque de France



Taux d'usure vs OAT 10 ANS :

Tier 1:

Pendant la crise du Covid, les taux directeurs (OAT 10 ans) étaient anormalement bas ce qui a pleinement profité aux emprunteurs.

Tier 2:

La forte reprise économique alliée au conflit en Ukraine a entraîné une remontée des taux spectaculaire au point de se frotter au taux d’usure qui remonte avec un décalage de 3 mois.

Techniquement, sur le second semestre 2022, les banques ont vendu de l’argent à un prix inférieur au coût d’achat. Ceci explique la baisse soudaine de production de crédit et l’augmentation du nombre de refus en raison du dépassement du taux d’usure.


Tier 3:

Le taux directeur baisse pour la seconde fois ce qui indiquerait que nous avons passé le pic de l’inflation en Dec. 2022. Celui-ci devrait rester autour des 3% en 2023.

Le taux d’usure devrait atteindre les 4.00% au 1er mars.


L’effet de ciseau s’inverse avec des conditions économiques qui redeviennent favorables pour les établissements bancaires qui devraient rouvrir l’accès au crédit au second trimestre. Concrètement, l’effet bloquant du taux d’usure devrait s'estomper sous quelques mois et les délais de traitement devraient revenir à la normale.






60 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Σχόλια


Thanks! Message sent.

Des solutions sur mesure pour vos besoins 

Contactez nous

Envoyez-nous votre demande d’information.

Nous nous engageons à vous répondre dans les meilleurs délais. 

bottom of page